Rafale : un accord trop favorable à la France ?

FRANCE 2

En Inde, le contrat signé vendredi 10 avril entre Paris et New Delhi concernant la vente de 36 Rafale ne semble pas satisfaire tout le monde.

Le Premier ministre indien et le Président français ont enfin signé, vendredi 10 avril, un accord concernant la vente de 36 Rafale entièrement assemblés dans l'Hexagone. "Pourquoi cet accord précipité ?", se demande Nicolas Bertrand, en direct de New Delhi pour France 2. "La réponse des autorités indiennes tient en trois mots : 'besoin', 'opérationnel', 'crucial'", ajoute le journaliste. New Delhi a besoin d'avions très rapides pour mener à bien les missions de l'armée de l'air et la protection du territoire. Les tensions avec le Pakistan sont quotidiennes. À l'est, la Chine est elle aussi en train d'amplifier ses capacités militaires à grande vitesse.

Pas de transfert de compétences

La flotte indienne est actuellement extrêmement vieillissante. Les avions ont parfois plus de 40 ans. Les accidents sont réguliers. Mais si l'armée de l'air a été soulagée par cet accord, tout le monde n'est pas content. Des voix s'élèvent aujourd'hui contre cet accord qui ferait une part trop belle à la France, puisqu'il n'y aura pas de transfert de compétences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne