VIDEO. Philippe Chalmin : "Il y a montée en puissance des conflits commerciaux et se sont les matières premières qui sont en première ligne"

franceinfo

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Philippe Chalmin, économiste et historien, fondateur du Cercle Cyclope, est venu présenter le dernier rapport Cyclope sur le marché mondial des matières premières. 

Cette année votre rapport a pour sous-titre "Les illusions perdues", pourquoi les illusions perdues sur les marchés des matières premières ? 

"Tout simplement parce que nous avions un peu rêvé ces dernières années, nous avions l'impression que la crise de 2008 était bien oubliée, que la croissance économique repartait et que au fond le monde était en train de trouver un bon équilibre. Les planètes semblaient bien alignées et puis il y a eu le ralentissement chinois, des doutes sur la croissance américaine et surtout une montée en puissance de conflits commerciaux un peu partout que l'on ne résout plus autour d'une table de négociation mais dans des rapports de force de plus en plus brutaux et se sont les matières premières qui sont en première ligne" répond Philippe Chalmin. 

La question AFP : La guerre commerciale entre la Chine et les USA risque-t-elle de provoquer un "Krach" sur le marché des matières premières agricoles ? 

"Oui, vendredi dernier les négociations Chine-USA n'ayant pas totalement réussi, Trump et les États-Unis ont mis en oeuvre leur menace qui est d'augmenter de 10 à 25% les droits de douanes sur 200 milliards d'importations américaine en provenance de la Chine. Les chinois vont réagir, ils avaient repris leurs achats de soja américain et il est très probable qu'ils vont arrêter. Ceci va probablement faire baisser le prix du soja, on peut imaginer aussi que cela puisse provoquer un arrêt des importations de viande de porc en provenance des États-Unis. C'est une bonne chose car ils vont donc probablement augmenter leurs importations de porcs européens" répond l'économiste. 

L'interview s'est conclue sur "La prière" de Gorges Brassens. 

Vous êtes à nouveau en ligne