Prix des carburants : les aides envisagées par Macron attaquées par l'opposition

France 3

Face à la hausse des prix des carburants, le gouvernement envisage des aides financées par les régions ou les entreprises qui laissent dubitatifs PS, LR et RN.

À Verdun (Meuse) mardi 6 novembre, Emmanuel Macron devait avoir une prise de contact avec les Français, mais très vite le face à face a viré au bureau des réclamations. En cause : la flambée des prix du carburant. William Maréchal, retraité et militant les Républicains, est très en colère : "Vous sentez le malaise qui monte de Paris ? Vous allez le sentir le 17 novembre".

400 rassemblements le 17 novembre

La grogne monte depuis plusieurs semaines. Emmanuel Macron a proposé mardi matin d'étendre à tout le pays une initiative qui existe déjà depuis deux ans dans les Hauts-de-France. Il s'agit d'attribuer et de défiscaliser une aide de 20 euros par mois aux salariés et fonctionnaires qui n'ont pas accès aux transports en commun, qui font plus de 30 km par jour et qui gagnent moins de deux fois le Smic. Une solution qui a suscité l'incompréhension de l'opposition à l'Assemblée nationale cet après-midi. Le Rassemblement national participera à la mobilisation du 17 novembre. 400 rassemblements sont prévus à travers le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne