Prix des carburants : le geste symbolique d'Emmanuel Macron

France 3

Pour atténuer la hausse des prix du carburant, Emmanuel Macron a proposé de remettre en place une modulation des taxes, autrement dit si le pétrole augmente trop, les taxes baissent.

Moduler les taxes sur les carburants. "Moduler, ça ne veut rien dire", lance un automobiliste interrogé au micro de France 3 à Paris. Emmanuel Macron propose mardi 27 novembre de modifier au besoin l'augmentation prévue des taxes sur le carburant. Pour le diesel, elles doivent monter de 6,5 centimes par litre chaque année jusqu'en 2022 et presque 3 centimes par an pour le sans-plomb. Ce sont ces augmentations qui seraient modulées. Si la hausse du baril de brut augmente, la hausse des taxes sera minimisée et inversement.

Effet minime sur les prix

C'est le gouvernement qui décidera au coup par coup si la taxe carbone est modulée. L'effet sur les prix à la pompe sera minime, car les augmentations prévues chaque année seront maintenues. Le dispositif ne sert qu'à atténuer les pics les plus douloureux. Il ne devrait pas s'appliquer aux hausses du 1er janvier. Le prix du baril de pétrole baisse régulièrement depuis un mois et demi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne