Prix des carburants : "Ce gouvernement prend le risque de déconsidérer l'écologie auprès des Français"

France 3

Les carburants sont trop chers de l'avis des Français. Le gouvernement envisage des aides. L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre en débattent dans le Soir 3 mardi 6 novembre.

"Quand le prix du pétrole est en hausse, la décision la plus responsable du gouvernement, si on ne veut pas dégoûter le peuple de l'écologie, est de surseoir à cette hausse les taxes", assure Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés.

Sur les mesures d'aides envisagées par Emmanuel Macron pour limiter l'augmentation du prix des carburants, "c'est fort de café de dire aux entreprises et aux régions de les financer, c'est à l'Etat de le faire", estime le rédacteur en chef aux Échos Étienne Lefebvre. Christophe Ramaux pense de même.

"Montrer qu'on ne fait pas que des taxes"

"La seule justification de la hausse des taxes, c'est d'abonder le budget général de l'État. Pour financer les cadeaux aux plus riches et aux entreprises, ce gouvernement prend le risque de déconsidérer l'écologie auprès des populations. Ce n'est pas terrible", déplore le professeur d'économie.

"En politique environnementale, il faut montrer qu'on ne fait pas que des taxes. Il faut montrer qu'on fait de l'investissement dans la transition énergétique, dans les transports collectifs. Il faut des primes à la conversion plus élevées pour pouvoir changer sa chaudière et sa voiture", affirme Etienne Lefebvre.

"Le budget du ministère de l'Écologie, en euros constants, est en baisse", déplore Christophe Ramaux, qui réclame une "contribution de Total et des sociétés d'autoroute, qui font de gros bénéfices".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne