La Réunion : Annick Girardin tente de dénouer la crise

FRANCE 3

Pas un mot de La Réunion dans l'intervention d'Emmanuel Macron mardi 27 novembre, c'est ce que retiennent les "gilets jaunes" sur l'île. La ministre des Outre-mer Annick Girardin s'est rendue sur place mercredi 28 novembre. 

Au matin du mercredi 28 novembre, une masse compacte de "gilets jaunes" se presse sur un barrage. Au milieu de la cohue, on se relaie au micro pour interpeller la ministre des Outre-mer Annick Girardin, venue à la rencontre des Réunionais en colère. La veille, après plusieurs jours d'accalmies, des heurts ont été observés entre gendarmes et manifestants. Quatre barrages ont pu être levés au prix d'affrontements avec les "gilets jaunes" qui ont duré tard dans la nuit.

"Trouver les points de sortie de cette crise"

Débarquée sur l'île, Annick Girardin prône le dialogue : "Il y a ceux qui souffrent des barrages, il y a ceux qui souffrent parce que leurs entreprises vont mourir." La ministre parle d'une "obligation" d'échanges pour "trouver les points de sortie de cette crise". Les premiers échanges en préfecture ont été tendus. La ministre annonce deux jours de rencontres sur le terrain, pour tenter de dénouer la crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne