"Gilets jaunes" : une journée noire pour les commerçants en Ille-et-Vilaine

France 2

Alors que certains Français avaient l'intention de vivre leur week-end de manière très ordinaire, la journée du samedi 17 novembre s'est avérée mouvementée. Reportage à Fougères, en Ille-et-Vilaine.

Plus de 280 000 personnes ont répondu à l'appel aux blocages des "gilets jaunes". À Fougères (Ille-et-Vilaine), les manifestants ont bloqué l'accès aux commerces. Les "gilets jaunes" ont fait une barricade avec les panneaux publicitaires de Philippe Juban, gérant d'un garage. Il n'a pas pu ouvrir de la journée et évalue son manque à gagner à 9 000 euros. "J'ai une entreprise à faire tourner. Je trouve ça dommage de se bloquer mutuellement", déplore le patron. Même chose pour les salariés qui ne peuvent accéder à leur centre commercial : la tension monte.

Une ville morte

Les manifestants ont installé treize points de blocage aux entrées de Fougères et des supermarchés. Au niveau du barrage filtrant, ils font face à des automobilistes remontés contre leurs méthodes. À Fougères, les commerçants décrivent une ville morte et une journée perdue. Des magasins avaient anticipé le mouvement du samedi 17 novembre en réduisant leurs équipes. Mais certains centres commerciaux ont dû fermer leurs portes une partie de la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne