"Gilets jaunes" : un mort et plus de 200 blessés

La journée du 17 novembre a été marquée par un drame en Savoie avec le décès d'une manifestante de 63 ans. Des affrontements ont eu lieu sur plusieurs sites, occasionnant 227 blessés, dont 6 grièvement.

Toute la journée du 17 novembre, partout en France, des échanges tendus ont eu lieu entre les "gilets jaunes" et les automobilistes. Selon un bilan donné par le ministère de l'Intérieur en début de soirée, 227 personnes ont été blessées. Un automobiliste excédé fonce sur des "gilets jaunes" bloquant sa route à Beaucaire dans le Gard. Des manifestants à Arras (Pas-de-Calais) qui frappent un conducteur franchissant un barrage. A Pont-de-Beauvoisin (Savoie), l'affrontement a tourné au drame. Il est 8 heures, un rond-point est bloqué par une poignée de gilets jaunes lorsqu'une mère de famille tente de passer en voiture et dit devoir emmener son enfant chez le médecin. "Elle a voulu passer, la dame qui est décédée s'est mise devant et lui a dit que c'était bloqué, ça s'est emporté, certains ont commencé à secouer la voiture", raconte un témoin. Paniquée, la conductrice percute alors la manifestante de 63 ans qui décédera sur place. "Elle est tombée, inerte et c'était fini", raconte une autre manifestante.

Les forces de l'ordre visées

A Chambéry (Savoie), des gilets jaunes s'en sont pris à ce couple passé malgré le blocage. Voiture caillassée, vitre brisée, les forces de l'ordre ont dû s'interposer pour calmer la colère des deux camps. Des rassemblements pour la plupart non signalés aux préfectures, c'est pourquoi manifestants et automobilistes se sont trouvés sur la même route. Des policiers ont également été blessés, comme à Grasse (Alpes-Maritimes), par un automobiliste qui forçait un barrage de "gilets jaunes". Le conducteur a été placé en garde à vue. Sur le total des personnes blessées, six l'ont été dans un état grave.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne