"Gilets jaunes" : qui sont les casseurs ?

France 3

103 personnes ont été interpellées sur les Champs-Élysées, à Paris, lors du rassemblement des "gilets jaunes", samedi 24 novembre.

Le journaliste Hugo Puffeney, en direct des Champs-Élysées à Paris, fait le point sur les violents heurts qui ont eu lieu samedi 24 novembre, au cours du rassemblement des "gilets jaunes". Le ministre de l'Intérieur a imputé les violences à l'ultradroite. "Il parlait hier [samedi 24 novembre] de 'séditieux d'ultradroite'", souligne Hugo Puffeney. Les services de renseignements ont identifié une centaine de personnes, mais il reste difficile de savoir qui sont réellement les casseurs.

Une centaine d'interpellations

"Nous, journalistes, nous avons vu des casseurs de plusieurs bords politiques, notamment des anarchistes bien organisés, qui ont infiltré la manifestation, et puis aussi quelques 'gilets jaunes' qui, agacés par le dispositif des forces de l'ordre et, selon eux, par les provocations des CRS, ont fini par jeter un pavé ou par s'attaquer au mobilier urbain", rapporte Hugo Puffeney. Une centaine d'individus ont été interpellés. "On devrait en savoir plus sur leur profil à la fin des auditions", conclut le journaliste.

Vous êtes à nouveau en ligne