"Gilets jaunes" : les Champs-Élysées, théâtre de violences

FRANCE 3

Toute la journée, samedi 24 novembre, l'avenue des Champs-Élysées à Paris a été le théâtre de violences. Un face à face entre les manifestants et les forces de l'ordre qui aura duré plusieurs heures.

C'est un amas de barrières, presque une barricade, qui brûle au milieu des Champs-Élysées à Paris. Le symbole d'une journée sous tension. Dès le début de la journée, samedi 24 novembre, plus de 5 000 "gilets jaunes", selon l'Intérieur, se rendent place de la Concorde, proche du palais de l'Élysée. Mais, très vite, ils sont bloqués par les CRS puis repoussés à l'aide de gaz lacrymogènes. La situation s'enflamme.

42 arrestations sur les Champs-Élysées


Sur l'avenue des Champs-Élysées, des individus en gilets jaunes descellent des pavés pour s'en servir de projectiles et mettre le feu à une cabane de chantier. Pendant que les passants s'enferment dans les boutiques, les CRS répliquent à plusieurs reprises, à l'aide de lanceurs d'eau et de flashballs. Au total, les forces de l'ordre ont interpellé 42 personnes sur les Champs-Élysées. Aidés des CRS, les pompiers sont intervenus pour éteindre des feux, allumés par un noyau dur de manifestants. La plupart des "gilets jaunes" sont désormais repartis, mais les autorités craignent de possibles débordements ce soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne