"Gilets jaunes" : l'écologie sacrifiée ?

Voir la vidéo
France 3

Le moratoire sur les taxes du carburant, annoncé mardi 4 décembre, est une très mauvaise nouvelle pour les écologistes. Selon eux, l'avenir de la planète est une nouvelle fois sacrifié. De plus, la Marche pour le climat est menacée pour des raisons de sécurité.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les "gilets jaunes" n'ont pas tous bien accueilli le moratoire sur les taxes du carburant, annoncé mardi 4 décembre par le Premier ministre. Pour tous les écologistes, c'est même une mauvaise nouvelle. "L'écologie est la victime des décisions du gouvernement. Ils ont instrumentalisé l'écologie pour faire du rendement fiscal et compenser la suppression de l'ISF", explique Yannick Jadot, l'eurodéputé d'Europe Écologie Les Verts. Une marche arrière donc, même si pour la majorité c'est une pause, en attendant début mars les résultats du débat national voulu par le gouvernement.

La marche pour le climat annulée ?

Hasard malheureux du calendrier, la troisième Marche pour le climat prévue samedi 8 décembre à Paris est menacée. Le ministre de l'Intérieur a invité les organisateurs à la reporter, puisqu'elle doit partir de la place du Trocadéro à Paris pour rejoindre la place Joffre. Un parcours jugé trop proche des Champs-Élysées et des éventuels "gilets jaunes". Mardi 4 décembre au soir, l'appel à manifester a cependant été maintenu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne