"Gilets jaunes" : des dépôts pétroliers bloqués dans toute la France

France 2

Les "gilets jaunes" entendent cibler les autoroutes, mais aussi les dépôts de carburants. Lundi 19 novembre au matin, ils se sont installés aux entrées de plusieurs sites dans le sud et l'ouest du pays. Le gouvernement a annoncé qu'il ferait systématiquement dégager les dépôts pétroliers.

Bloquer les livraisons de carburants pour tenter de paralyser une partie de la France : c'est l'objectif des "gilets jaunes", qui ont bloqué l'accès à une demi-douzaine de dépôts de carburants lundi 19 novembre. C'est le cas de celui de Toulouse (Haute-Garonne), qui livre une partie des stations essence et des aéroports du sud-ouest du pays. Lundi soir, au moins quatre gros dépôts de carburants à travers la France sont toujours bloqués. Les forces de l'ordre ont pour l'heure débloqué trois dépôts, et le gouvernement entend déloger systématiquement les "gilets jaunes".

Pas de risque de pénurie dans l'immédiat

Au dépôt de Frontignan, dans l'Hérault, c'est le sous-préfet qui est venu négocier sur place un passage pour les camions-citernes, jugé stratégique. Message reçu : certains camions devraient pouvoir livrer les cliniques et les hôpitaux. Lundi soir, après trois jours de blocages sur les routes, certaines petites stations n'ont plus d'essence, mais il faudrait plusieurs jours sans aucun ravitaillement avant un éventuel début de pénurie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne