Fiscalité des carburants : les routiers ont organisé une quinzaine de points de blocage

FRANCE 3

En réaction à la hausse de deux centimes d'euro du gazole routier, les transporteurs ont mené une journée d'action samedi 7 décembre.

Trafic ralenti sur les principaux axes autoroutiers de France. À Lyon (Rhône), sur l'autoroute A7, les camions ont empêché la circulation sur deux voies. À l'origine de la colère des transporteurs routiers, la hausse de deux centimes d'euro sur les carburants au 1er janvier 2020. Cette hausse doit permettre de financer les infrastructures routières. Mais pour ces professionnels, le carburant est le premier poste de dépense : "C'est un billet de 2 000 euros à chaque fois que l'on fait le plein d'un véhicule tracteur routier. Deux centimes c'est énorme, ça fait presque du 2%, multiplié par les centaines de milliers de litres que l'on consomme chaque année, c'est énorme pour nous", explique Gérard Hugon, gérant de la société Centre Express Limousin.

Concurrence étrangère

Au péage de l'air de l'Océan, vers Bordeaux (Gironde), opération barrage filtrant : aucun camion ne doit passer. "On va contribuer une fois de plus alors que les camions étrangers vont continuer à utiliser nos routes sans contribuer au financement des infrastructures", souligne un transporteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne