DIRECT. "Gilets jaunes" : les Champs-Elysées seront réservés aux piétons samedi, avec des "contrôles systématiques", annonce le ministre de l'Intérieur

Ce direct est terminé.

Christophe Castaner a, par ailleurs, effectué son premier déplacement en région en relation avec le mouvement contre la hausse des taxes. Il s'est notamment rendu au péage de Virsac, sur l'A10, haut lieu de la contestation des "gilets jaunes" en Gironde.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, était l'invité du "19/20" sur France 3, jeudi 29 novembre. "Nous avons décidé de fermer les Champs-Elysées à la circulation samedi", a-t-il annoncé. Puis il a précisé qu'il y aura, aux points d'entrée de la zone, pour les piétons, "des contrôles systématiques", "fermes". Dans la journée, il a annoncé qu'ils n'étaient que 3 577 "gilets jaunes" mobilisés à 11 heures. La veille, à 14 heures, ils étaient moins de 7 000. Par ailleurs, son ministère a fait savoir qu'aucune manifestation de "gilets jaunes" n'avait encore été déclarée sur les Champs-Elysées pour samedi. Seules deux demandes de manifestations ont été déposées à la préfecture de police de Paris : une manifestation de Madeleine à République, et un rassemblement à République. 

François Hollande sur le terrain. L'ancien président de la République a lui aussi rencontré des "gilets jaunes", mais à Antraigues-sur-Volane (Ardèche). Dans une courte vidéo de la rencontre mise en ligne par France Bleu Drôme Ardèche, l'ex-chef de l'Etat a défendu son bilan devant une poignée de personnes mobilisées. Il a notamment mis en avant le coup de pouce donné au smic, au début de son quinquennat, et le CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi), qui a permis de baisser les charges pesant sur les entreprises. Il rencontrera d'autres "gilets jaunes" à Montauban vendredi, selon son entourage, cité par l'AFP. 

Nouvelle rencontre avec l'exécutif. Des porte-parole des "gilets jaunes" seront reçus, vendredi, à 14 heures, à Matignon, par Edouard Philippe. Ils souhaitent  "que cette rencontre soit plus satisfaisante et concrète que la première" avec François de Rugy, mardi. La composition de la délégation sera "précisée ultérieurement" pour une représentation la plus large possible, a appris franceinfo auprès du cabinet du Premier ministre. 

Un porte-parole boycotte déjà Matignon. L'un des membres de la "délégation" officielle des "gilets jaunes", Eric Drouet, a confirmé à franceinfo qu'il refusait de se rendre à Matignon vendredi. Il ne veut le faire que lorsque le gouvernement annoncera "un début de mesure", ce qui n'est pas le cas pour le moment, selon lui.

Des consultations lancées. Le Premier ministre a entamé, jeudi matin, deux jours de consultations, afin de dessiner la "grande concertation" locale de trois mois souhaitée par Emmanuel Macron pour tenter d'apporter de nouvelles réponses au mouvement des "gilets jaunes". Edouard Philippe recevra les membres du Conseil national de la transition énergétique. 

A La Réunion, la visite d'Annick Girardin perturbée. La ministre des Outre-mer rencontre, jeudi, une délégation de "gilets jaunes" à la sous-préfecture de Saint-Pierre, à La Réunion. Près de 200 manifestants ont protesté devant le bâtiment jeudi matin. Vingt-et-un barrages ont été installés sur les routes de l'île, selon les informations de Réunion La 1ère. 

Vous êtes à nouveau en ligne