Crise du pétrole : le gouvernement compte sur un apaisement de la situation géopolitique

Si le gouvernement "suit la situation de près", il se concentre pour le moment sur l'action diplomatique, rapporte le journaliste Julien Cholin en direct de Matignon. 

La perspective d'une hausse des prix du carburant tombe mal pour le gouvernement. Le sujet est sensible après la crise des "gilets jaunes". En direct de Matignon, le journaliste Julien Cholin rapporte que le gouvernement "assure suivre la situation de près" mais ne souhaite pas "surréagir". C'est bien le prix du carburant qui avait "mis le feu aux poudres au tout début des 'gilets jaunes' et finalement la baisse des cours du brut avait permis de voir les prix à la pompe baisser", rappelle-t-il.

Pas d'autres baisses de taxe 

"Le gouvernement rappelle qu'il avait déjà consenti à certains efforts en renonçant notamment à sa taxe carbone", poursuit le journaliste. Pour le moment, d'autres baisses de taxe ne semblent pas être à l'ordre du jour. "Le gouvernement mise plutôt sur un apaisement de la situation géopolitique au Proche-Orient, privilégiant l'action diplomatique au geste fiscal". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne