Carburants : l'exemple des Hauts-de-France

France 3

Emmanuel Macron veut généraliser le système mis en place dans les Hauts-de-France pour tenter de calmer la colère des automobilistes face à la hausse des prix du carburant. 

Emmanuel Macron a promis une aide au transport sur les ondes d'Europe 1, mardi 6 novembre. Objectif : calmer la colère des automobilistes face à la hausse des prix du carburant. Ce serait un geste pour ceux qui se rendent au travail en voiture. Le chef de l'État veut s'appuyer sur une aide qui existe déjà depuis deux ans dans les Hauts-de-France.

Les patrons devraient aider

Le salarié ou le fonctionnaire doit faire une demande et reçoit ainsi un chèque transport de 20 euros par mois. Pour en bénéficier, il doit prouver qu'il n'a pas accès aux transports en commun, qu'il parcourt plus de 30 kilomètres par jour pour aller au travail, et qu'il touche au maximum deux fois le SMIC. La nouvelle aide devrait prendre une forme différente : le gouvernement devrait demander aux entreprises de mettre la main à la poche. Une provocation pour les patrons, selon le Medef. Quel que soit son financement, cette aide devrait être défiscalisée pour les particuliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne