Blocages des "gilets jaunes" à La Réunion : le président de la région annonce le gel pour trois ans des taxes sur les carburants

Didier Robert, le 11 décembre 2015, à Saint-Denis de la Réunion.
Didier Robert, le 11 décembre 2015, à Saint-Denis de la Réunion. (RICHARD BOUHET / AFP)

La taxe spéciale sur la consommation de carburant en vigueur sur l'île n'augmentera pas dans les trois prochaines années, comme prévue initialement.

Dans un entretien accordé au Journal de l'île, le président du conseil régional de La Réunion annonce, mardi 20 novembre, qu'il a obtenu de l'Etat le gel pour trois ans de la taxe spéciale sur la consommation de carburant. Didier Robert explique que cette taxe en vigueur à La Réunion mais pas en métropole n'augmentera pas en 2019, 2020 et 2021 comme prévue initialement.

Cette décision de la région répond à une urgence. En les gelant, nous répondons à l'attente des manifestants et anticipons également sur les trois prochaines années.Didier Robertdans "Le Journal de l'île"

La région a voté en décembre dernier l'augmentation de cette taxe, à la demande de l'Etat qui souhaitait que cette taxe spéciale sur la consommation de carburant soit alignée sur la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, en vigueur en métropole. Le président du conseil régional affirme avoir accédé à "une revendication des gilets jaunes" après "une vraie négociation" avec l'Etat, entamée depuis samedi dernier, précise-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne