Prix des carburants

Le gouvernement "assume" la hausse du prix des carburants, a affirmé le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, dans une interview au JDD, le 28 octobre 2018. "Nous choisissons de taxer la pollution et les produits nocifs plutôt que les travailleurs et l'entreprise", a-t-il affirmé, alors que la grogne monte contre la hausse du prix de l'essence et du gazole dans les stations-service françaises.

Le prix moyen d'un litre de sans plomb 95 à la pompe s'élevait après la mi-octobre 2018 à 1,55 euro, à peine plus que celui du gazole, à 1,52 euro, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire. La hausse est dûe notamment à l'augmentation des prix du pétrole, passé de 65 dollars le baril de Brent de la mer du Nord début janvier à 86 dollars débuts octobre.

Mais cette flambée des prix s'explique aussi par la taxation qui s'est alourdie, surtout pour le diesel depuis le 1er janvier 2018. Les taxes sur le gazole ont ainsi augmenté de 7,6 centimes par litre au total, avec notamment la contribution climat énergie ("taxe carbone"). Pour l'essence, l'augmentation a été de 3,9 centimes par litre. 

Cette politique devrait être renforcée en 2019, avec des hausses de 6 centimes pour le diesel et 3 centimes pour l'essence, puis à nouveau jusqu'en 2022, l'objectif étant de rendre l'essence moins onéreuse que le diesel, jugé plus polluant.

plus
Des manifestants dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018, protestent contre l\'augmentation des prix des carburants. 

Blocage du 17 novembre : comment les "gilets jaunes" ont fait le plein pour bloquer la France

La famille Laucusse, à Liverdun près de Nancy en novembre 2018

Prix du carburant : "C’est compliqué de se dire qu’on ne peut pas faire une sortie", témoigne une famille

Emmmanuel Macron lors d\'un discours à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), le 5 novembre 2018.

Emmanuel Macron entend la colère des Français mais garde le cap des réformes

Emmanuel Macron, le 29 octobre 2018, à Paris. 

Emmanuel Macron fait un mea culpa inédit

Bruno Le Maire, à la sortie d\'un conseil des ministres. 

Bruno Le Maire : "Je regrette que l’Italie n’ait pas saisi la main tendue par la Commission européenne"

L\'économiste Thomas Porcher, le maire de Kingersheim Jo Spiegel, la militante écologiste Claire Nouvian, l\'essayiste Raphaël Glucksmann et la cheffe d\'entreprise Diana Filippova, membres fondateurs du parti Place publique, le 5 novembre 2018.

Invité : Raphaël Glucksmann explique son mouvement "Place publique"

Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.

RECIT. Blocage du 17 novembre : comment les "gilets jaunes" ont fait le plein pour bloquer la France

Des camions-citernes chargent du fioul domestique avant d\'effectuer des livraisons aux particuliers qui se chauffent avec cette énergie. (Photo d\'illustration)

Chauffage : bientôt la fin des chaudières au fioul

Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.

Carburant : les gilets jaunes pas convaincus par les mesures

La mobilisation de \"gilets jaunes\" à Vendin-le-Vieil, le 11 novembre 2018.

Blocage du 17 novembre : "Ce sera vraiment un mouvement de grande ampleur"

Alain Bazot, président de l\'UFC-Que choisir, à Lille, le 6 décembre 2011.

Hausse du carburant : le plan du gouvernement est "petit bras" et à "court terme"

Jean-Christophe Lagarde, le 13 novembre 2018, à Paris.

Gilets jaunes : "Quand un mouvement citoyen se lance, ce n'est pas la place des politiques"

Le navire plateforme \"Kaombo Norte\" de Total, à 260 km des côtes de l’Angola.

Loin des "gilets jaunes", au large de l’Angola, le pétrole se fore en eaux toujours plus profondes

Une conductrice exposant un gilet jaune en signe d\'hostilité à la politique du gouvernement sur les prix du carburant, le 4 novembre 2018, à Meteren (Nord).

Carburants : les "gilets jaunes" sont déterminés

Des manifestants contre la hausse des prix des carburants dans les rues de Narbonne (Aude), dimanche 11 novembre 2018.

Gilets jaunes : les craintes du gouvernement

Trois millions et demi de foyers qui se chauffent au fioul ont vu le prix du carburant augmenter de 30% en un an. Le gouvernement entend se débarrasser de ce mode de chauffage en dix ans.

Chauffage : le gouvernement prévoit de se débarrasser des chaudières au fioul

Des manifestants contre la hausse des prix des carburants dans les rues de Narbonne (Aude), dimanche 11 novembre 2018.

Les mesures du gouvernement vont-elles apaiser les Français ?

Le prix actuel de l\'essence met en rogne certains automobilistes.

Énergie : le plan est-il à la hauteur ?

Une voiture électrique en cours de recharge, à Aix-la-Chapelle, en Allemagne.

Carburants : les mesures du gouvernement

Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.

Carburants : les réactions des automobilistes

La voiture électrique Renault Zoé est présentée à la presse en amont du Salon international de l\'automobile de Genève (Suisse), le 7 mars 2012.

Prime à la conversion : qui peut en bénéficier ?

Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.

Carburants : les mesures du gouvernement calmeront-elles la colère ?

Carburants : les mesures du gouvernement

Chez un concessionnaire automobile, le 12 janvier 2010, à Voujeaucourt (Doubs).

Trois questions sur la "super prime" à la conversion annoncée par Edouard Philippe face à la colère des "gilets jaunes"

Jean-Philippe Puig, directeur général et gérant du groupe Avril, invité de franceinfo mercredi 14 novembre. 

"Le moteur diesel sur du 100% renouvelable serait une belle option", estime le directeur général du groupe Avril

Un automobiliste, en train de mettre du gazole dans sa voiture.

"Aides intéressantes", "rustine", "usine à gaz" : les associations sont partagées face au plan carburants

 Un automobiliste s\'apprête à faire le plein dans une station-service de Lille.

Prix des carburants : Édouard Philippe annonce des aides

Une voiture électrique en cours de recharge, à Aix-la-Chapelle, en Allemagne.

Les véhicules électriques ont la cote

Carburants : le gouvernement face à la colère des Français

Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.

Face aux "gilets jaunes", le gouvernement ne veut pas céder

12345678

Vous êtes à nouveau en ligne