Pollution : abandonner l'avion pour l'environnement

FRANCE 2

Pour financer des actions vertes et compenser les émissions de gaz à effet de serre du secteur aérien, les voyagistes proposent la création d'une écocontribution sur les billets d'avion.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Et si nous abandonnions l'avion pour protéger la planète ? "Là en l'occurrence je n'avais pas trop le choix, c'était pour aller aux États-Unis, et c'était le moyen le plus rapide, mais c'est vrai qu'en terme d'écologie on aurait pu faire mieux", souligne un voyageur. Alors, payer une taxe pour l'environnement, la plupart sont pour, mais à condition que tout le monde y passe. D'autant que les mentalités évoluent. Selon un sondage commandé par les professionnels du secteur, 37% des Français ont modifié leurs habitudes de voyage en avion, et 6% ont même renoncé à ce moyen de transport.  

"La honte de voler" 

En Suède, ce changement de mentalité s'appelle "la honte de voler". Récemment, Elin Bergman et son mari sont allés à Split (Croatie) sans prendre l'avion : résultat, 42 heures de voyage en train, contre 2h45 en avion. Le trajet coûte aussi plus cher en train. "Vous êtes vraiment puni quand vous essayez de faire quelque chose de bien", regrette la jeune femme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne