Perpignan-Rungis : le gouvernement tient à l'acheminement par train

FRANCE 3

Faut-il remplacer le train de fret entre Perpignan (Pyrénées-Orientales) et Rungis (Val-de-Marne) par des camions ? La question divise depuis des semaines.

Depuis 1986, la liaison entre Perpignan (Pyrénées-Orientales) et Rungis (Val-de-Marne) était assurée par un train frigorifique. Ce dernier partait à 16h30 pour arriver à Rungis, en pleine nuit, tous les jours. Au printemps dernier, la SNCF annonce sa suppression pointant du doigt la vétusté des wagons, le manque de rentabilité et la fin des contrats qui la lie aux transporteurs. Une affaire où chacun se renvoie la balle.

Le train circulerait à nouveau à partir de novembre

20 000 camions par an seraient nécessaires pour pallier l'absence du train. Une aberration écologique et une polémique plus tard, le ministère des Transports promet une solution pérenne. Mais le train circule à vide depuis lundi 15 juillet, car les transporteurs ont organisé des solutions alternatives. Mercredi 17 juillet, la suspension de la ligne a même été annoncée. Le gouvernement promet de faire circuler ce train à nouveau dès le mois de novembre. Les acteurs du dossier se réuniront cet été pour trouver une solution commune pour acheminer les 400 000 tonnes de marchandises annuelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne