Pénurie de carburants : plus de 4 000 stations encore touchées

FRANCE 2

Dès que les stations sont approvisionnées, elles sont aussitôt prises d'assaut par les automobilistes.

Au petit matin, on voit des dizaines de véhicules à l'arrêt dans des rues désertes, faisant la queue pour atteindre une station-service. Une image devenue courante ces derniers jours avec la pénurie de carburants. Pourtant cette station de Gonfreville (Seine-Maritime) n'est pas encore ouverte. Une fois les rideaux levés, une longue journée commence pour la patronne, qui s'occupe elle-même d'organiser la distribution.

Des clients quotidiens

La dernière livraison d'essence et de gasoil a eu lieu hier matin, et le passage des véhicules ne diminue pas. "C'est la folie depuis samedi, les gens se sont mis dans la tête qu'on allait être en pénurie. Donc ils viennent tous les jours, ils font des compléments de dix euros, cinq euros, ça n'arrête pas. Il y a des gens qu'on voit tous les jours", exprime la co-gérante de la station. Certains attendent d'être sur la réserve pour faire le plein, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne