"Gilets jaunes" : l'économie française au ralenti

France 3

Avec les mobilisations des "gilets jaunes" partout en France, certains commerces ont eu du mal à être approvisionnés. Des pertes de chiffres d'affaires ont été enregistrées.

Près de Saint-Etienne (Loire), les routes d'accès à un centre commercial sont bloquées. Les magasins sont donc vides, à la veille de l'opération "black friday" et des courses de Noël, les conséquences économiques risquent d'être difficiles. Sur les barrages, les "gilets jaunes", eux, se réjouissent de la situation. "La zone commerciale a notamment fait seulement 10% de son chiffre d'affaires comparé à un samedi normal (...) C'est plutôt positif pour nous parce que cela montre que non seulement le pays fonctionne au ralenti, mais en plus de ça, les gens se mobilisent davantage", détaille Pierre Paulin, un "gilet jaune" de Villars. 

Des manques à gagner importants 

À Nîmes (Gard), une entreprise de transport est complètement paralysée par le mouvement. Les 30 camions sont immobilisés et le manque à gagner s'annonce douloureux. "On bouffe la moitié de notre bénéfice", dénonce Cyril Pellet de la société de transport Olivier Frères. En Corse, la cueillette des clémentines a été bloquée chez les 170 producteurs, car les camions de livraison sont paralysés. Habituellement, 5 000 tonnes partent chaque semaine et celles qui étaient prêtes à l'envoi viennent d'être décommandées par les acheteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne