Gilets jaunes : à la rencontre de ceux qui ont préféré rester dans leur fief

FRANCE 3

Tous les "gilets jaunes" ne sont pas montés à Paris samedi 24 novembre. Certains ont préféré continuer à se mobiliser chez eux.

Quand certains "gilets jaunes" ont décidé de prendre le chemin de la capitale samedi 24 novembre, d'autres ont fait le choix de rester, d'occuper leur territoire. Sur le rond-point des Angles, dans le Gard, les manifestants servent des plats chauds. Ce samedi, c'est de la paella. 300 "gilets jaunes" bloquent l'entrée du centre commercial. Ils revendiquent la revalorisation du salaire minimum et le développement des circuits courts.

"On préfère rester ici"

"La grande distribution aujourd'hui est le cancer de notre société", estime notamment Christophe Chalençon, porte-parole des "gilets jaunes" du Vaucluse. 15 km plus loin, sur un autre rond-point, les motards manifestent leur colère. Ils font hurler leur moteur dans leur fief, et non pas sur les Champs-Élysées. "On préfère rester ici et bloquer là", confie Luis Cascales, qui dénonce l'action des casseurs qui se sont invités dans le cortège parisien notamment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne