Le nouveau permis de conduire entre en vigueur

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

S'il faudra attendre septembre prochain pour voir changer la forme du célèbre "papier rose", sur le fond le permis de conduire change dès ce samedi. Le nombre de catégories de véhicules passe en effet de 9 à 15 et les motards voient leur épreuve de permis modifiée.

Les conducteurs de cyclomoteurs et voiturettes devront désormais valider
leur Brevet de sécurité routière suite à cinq heures de formation obligatoire. Les
motos de 125 cm3 maximum (catégorie A1) pourront quant à elles se conduire
selon les mêmes conditions à 16 ans. Pour les motocyclettes (jusqu'à 48
chevaux, contre 34 auparavant), il faudra attendre 18 ans pour le permis A2
correspondant.Les passionnés de "gros cubes" (permis A) pourront faire rugir
leurs engins dès 20 ans s'ils ont deux ans de pratique en A2, ou attendre 24
ans en l'absence de A2 préalable.La catégorie B (voitures, fourgons de moins de 3,5 tonnes) se voit accoler
la B1 (tricycles et quadricycles lourds, dès 16 ans), et la BE (voiture+caravane
ou remorque de moins de 750 kg, même épreuves que
le B).L'ancienne catégorie E (véhicules à remorque lourde) disparaît, désormais
répartie dans les groupes C (poids lourds) et D (transports en commun).Outre le permis "poids lourd" C (plus de 3,5 tonnes, dès 18
ans en formation professionnelle, sinon 21 ans), apparaissent ainsi les catégories
C1 (3,5 à 7,5 tonnes), C1E (C1 avec remorque de plus de 750 kg), et CE (plus de 3,5 tonnes avec remorque
de plus de 750 kg).Le permis "transports en commun" D demeure (plus de huit
places, dès 21 ans en formation professionnelle, sinon 24 ans). Mais il est
accompagné des catégories D1 (huit mètres de long et 16 places maximum), D1E (D1
avec remorque de plus de 750 kg), et DE (D avec
remorque de plus de 750 kg).Les motards devront désormais se présenter à l'examen pratique du permis
tout équipés (casque, combinaison et bottes de moto, gants homologués), pour ensuite
subir une épreuve de conduite lente chronométrée, tandis qu'une seconde épreuve
de conduite inclura plus d'obstacles (un radar, des évitements...) et l'usage
de l'ABS.