Le gouvernement maintient le gel des tarifs des péages autoroutiers pour 2015

Un panneau signale l\'entrée de l\'autoroute à Lille (Nord), le 10 décembre 2014.
Un panneau signale l'entrée de l'autoroute à Lille (Nord), le 10 décembre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Les péages devaient théoriquement subir une hausse de 0,57% en moyenne au 1er février. Mais l'exécutif avait décrété un gel en attendant l'issue des négociations en cours avec les concessionnaires d'autoroutes.

Les tarifs des autoroutes n'augmenteront pas en 2015, a annoncé le Premier ministre Manuel Valls, mercredi 8 avril. Les péages devaient théoriquement subir une hausse de 0,57% en moyenne au 1er février, mais le gouvernement avait décrété un gel en attendant l'issue des négociations en cours sur le régime des autoroutes.

Ségolène Royal avait à maintes reprises affirmé vouloir s'attaquer aux "surprofits" des concessionnaires d'autoroutes, avec lesquels l'exécutif a engagé à l'automne un bras de fer. Les discussions, toujours en cours, "se traduisent (...) par 500 millions d'investissements supplémentaires dans les infrastructures et les projets de transports (...) sans hausse des tarifs de péages en 2015", a finalement détaillé Manuel Valls mercredi.

Le gel ne sera pas compensé en 2016, annonce Royal

Interrogée à l'Assemblée nationale, la ministre de l'Ecologie a déclaré que ce gel des tarifs ne serait pas compensé l'an prochain. "[Les] sociétés autoroutières (...) sont appelées à contribuer, pour protéger les consommateurs, c'est-à-dire les automobilistes, à renoncer à la hausse des tarifs pour l'année 2015 sans rattrapage pour l'année prochaine", a-t-elle expliqué. Contactée par l'AFP, l'Association des sociétés françaises d'autoroute (Asfa) n'a pas souhaité faire de commentaires, précisant que "les discussions sont (toujours) en cours".

Vous êtes à nouveau en ligne