La systématisation des pneus neige est une "bonne réflexion" (gouvernement)

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Frédéric Cuvillier était l'invité de France Info mercredi soir. Le ministre délégué aux Transports, a fait un point sur la neige et le verglas qui paralyse une partie de la France depuis mardi. Il dit vouloir engager une réflexion, notamment sur les pneus neige.

A chaque fois que la France est
bloquée sous la neige, les gouvernements tentent de trouver des solutions pour éviter que cela arrive au prochain épisode neigeux. Pour
éviter de rester coincés dans la neige et le verglas, certains professionnels de l'automobile pensent que
l'utilisation systématique des pneus neige serait une très bonne chose.

Frédéric Cuvillier, invité de
France Info mercredi, a confié que cette réflexion était "une bonne
réflexion
", poursuivant, "je ne sais pas s'il faut le rendre
obligatoire mais il faut nous interroger sur comment pouvons-nous sensibiliser
les automobilistes, quitte à avoir des prix abordables
".

Le gouvernement prêt à
"organiser une table ronde" (Frédéric Cuvillier sur France Info)

Les pneus neige coûtent
chers, aussi, le ministre délégué aux Transports souhaiterait "inciter les
constructeurs" à venir "autour de la table", avec "des
représentants d'associations ou des spécialistes". Frédéric Cuvillier se
dit prêt à "organiser ce genre de table ronde".

L'A1 fermée en direction du
Nord

Le ministre délégué aux Transports a également fait le point sur l'A1. L'autoroute est bloquée en direction
du Nord au niveau de Roissy. Selon Frédéric Cuvillier la situation est difficile parce que "l'autoroute a été
utilisée pour stocker les camions
". Problème : "Entre les camions, se
sont formées des congères. Ce qui fait que nous devons débloquer les camions un
à un
". Plusieurs centaines de poids-lourds sont toujours bloqués ce mercredi soir.

L'autoroute A1 a été fermée en début d'après-midi, bloquant plusieurs automobilistes. Le ministre assure que le gouvernement
"est en train d'organiser l'hébergement et les solutions de prises en
charge des personnes bloquées
".

Vous êtes à nouveau en ligne