JO-2012 : les transports, talon d'Achille de Londres

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

J-2. Le décompte est lancé avant l'ouverture officielle des jeux Olympiques de Londres. Entre métros bondés et embouteillages routiers, les londoniens vont devoir s'armer de patience pour circuler dans la capitale.

Que ce soit dans les métros ou sur les routes, Londres semble vivre des heures de pointe chaotiques.

Perturbations dans le métro londonien...

Le métro londonien a été confronté mercredi à d'importantes perturbations sur plusieurs lignes de son trafic. Notamment les lignes les plus fréquentées qui connaissent des problèmes à l'heure de pointe matinale.

Ainsi, la Northern Line, ligne principale qui relie le nord de la ville au sud, a été temporairement suspendue. En cause : une défaillance d'alimentation électrique et une alerte incendie. Trois autres lignes, Circle, Hammersmith and City, et Metropolitan, accumulent les retards.

Par ailleurs, les trains de la Central line, qui desservent le parc olympique, restent fréquemment bondés.

...et ralentissements sur la route

Sur l'asphalte non plus la circulation n'est pas aisée. Depuis l'entrée
en vigueur mercredi des voies de circulation, les "Games Lanes" ,
réservées à la "famille olympique" (athlètes, officiels et
VIP), plusieurs embouteillages se sont formés dans la capitale, notamment à
Tower Bridge. 13 km de bouchons se sont également développés sur l'autoroute M4
reliant la capitale à l'aéroport de Heathrow, accès principal pour le parc
Olympique.  

Rebaptisés ironiquement "Zil Lanes" , en référence aux voies
réservées autrefois aux automobiles de la nomenklatura soviétique, ces couloirs sont interdits
d'accès aux conducteurs "ordinaires" entre 6 heures du matin et
minuit. 50 km de voies
sont ainsi matérialisées par les symboliques anneaux olympiques. Les
contrevenants qui tenteraient d'échapper à l'enfer routier en empruntant ces voies, s'exposent à des amendes de 130 livres (166 euros).

Londres, "ville embouteillée"

Forme de fatalisme au gouvernement avec la déclaration de la ministre des Transports, Justine Greening, résignée : "Il y aura beaucoup de perturbations, Londres est une ville embouteillée de toutes façons".

Soulagement majeur tout de même au ministère avec l'annulation mercredi de l'appel à la grève des agents de contrôle aux frontières.Une grève qui aurait sans doute un peu plus détérioré les conditions de circulations.

Afin de réduire les embouteillages, les 8 millions d'habitants de la capitale
londonienne sont priés de trouver des solutions alternatives à la voiture et d'opter
pour la marche à pied ou le vélo. Si possible même, de réduire leur mobilité au
maximum en travaillant depuis leur domicile...

Suivez les Jeux via franceinfo.fr.

 

Vous êtes à nouveau en ligne