Transports : bientôt la fin des vols intérieurs en France ?

FRANCE 3

Plusieurs députés comptent réclamer la suppression de 72 vols intérieurs. En cause ? La pollution. Le sujet fait débat. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un amendement au projet de loi d'orientation des mobilités visant à demander la suppression de 72 vols intérieurs doit être déposé lundi 3 juin par certains députés. Dans leur viseur : les liaisons pour lesquelles il existe un trajet équivalent en train de moins de cinq heures. Cela concernerait par exemple les vols Paris-Lyon, Paris-Marseille ou encore Paris-Nantes. 

La ministre des Transports opposée à la proposition

L'ex-ministre de l'Écologie Delphine Batho est à l'origine de cette proposition et dénonce le bilan écologique de ces lignes. "On ne peut plus être sur la logique de l'augmentation continue des trafics aériens", estime-t-elle. Sur un Paris-Bordeaux par exemple, le bilan carbone d'un trajet en avion est de 82,9 kg de CO² par passager, contre 1,4 kg en train. Mais les acteurs du secteur de l'aviation craignent des conséquences économiques désastreuses. L'inquiétude est aussi palpable du côté des aéroports de province dont la viabilité dépend quasiment entièrement de ces viols intérieurs. Dimanche soir, la ministre des Transports s'est dit opposée à cet amendement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne