Lynchage à Air France : "les agresseurs n'ont pas été identifiés"

France 2

Luc Bazizin fait le point sur la situation ce lundi 5 octobre en soirée, en direct du siège d'Air France.

En direct du siège d'Air France, Luc Bazizin fait le point sur le conflit. "Tous les témoins présents sur cette scène le confirment, une poignée d'individus très remontée était tout simplement décidée à en découdre", rapporte le journaliste de France 2. Ils ont volontairement pris pour cible les membres de la direction d'Air France. "Certains parlent même d'une tentative de lynchage, mais pour le moment les agresseurs n'ont pas été identifiés. D'ailleurs les deux cadres d'Air France les plus malmenés n'ont pas reconnu leurs agresseurs", précise-t-il.

"[...] il reste une toute petite chance"

"La porte du dialogue reste ouverte", affirme le journaliste de France 2. Le PDG d'Air France l'a réaffirmé ce lundi soir. "On peut donc espérer qu'il reste une toute petite chance pour que chacun se remette autour de la table des négociations. Sinon le plan B sera appliqué, avec effectivement 2 900 suppressions de poste", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne