Le coronavirus provoque des plans sociaux en série

FRANCEINFO

Airbus et le secteur aéronautique ont été paralysés par l’arrêt de l’activité pendant l’épidémie. D’autres secteurs ont souffert. Quelque 27 000 postes ont été supprimés en France depuis mars.

7 580 postes en moins chez Air France, 5 000 chez Airbus, 4 600 chez Renault ou 1 233 licenciements chez Nokia. Chaque semaine, il y a des annonces de fermeture d’entreprises. Les secteurs les plus touchés sont le tourisme, la culture et l’aéronautique. 

Un redémarrage économique lent

Malgré tout, l’économie française se redresse selon l’Insee. Pour le 3e trimestre, le PIB rebondirait de 19%, la récession se limitant alors à 9% en 2020, au lieu des 11% annoncés avant le déconfinement. Mais l'activité économique a chuté de 30% pendant le confinement. Il faudra deux à trois ans avant de retrouver le niveau d’avant la crise. La Cour des comptes estime ce délai à dix ans. Les restructurations dans les entreprises ne sont donc pas près de s’arrêter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne