Deux hôtesses de l’air russes listées par leur compagnie comme "Vieilles, grosses et moches"

Pour leur enlever leurs primes de salaire et justifier leur rétrogradation fin 2016, la compagnie russe Aeroflot a listé deux hôtesses comme étant "VGM" : vieilles, grosses et moches.

"Trop grosses, trop vieilles", la compagnie aérienne russe Aeroflot a attribué en interne ces critères à deux hôtesses de l’air, qui ont fini par gagner leur procès en appel le 6 septembre. L’entreprise russe a puni ces deux hôtesses pour leur "surpoids", évoquant des raisons de sécurité et un surcoût de carburant…

Procès gagnant ?

Les deux hôtesses ont porté l’affaire au tribunal, l’une d’elles déclarant : "Je peux vous assurer que la taille des vêtements n’a rien à voir avec les qualités professionnelles. C’est contraire au sens commun." Si elles ont été indemnisées de 73 euros par la compagnie pour préjudice moral, le tribunal n’a pas reconnu de cas de "discrimination".

Selon l’association Projet W, 600 autres hôtesses de la compagnie figureraient sur les listes "Vielles, grosses et moches."

Vous êtes à nouveau en ligne