"Chemise arrachée" : l'ancien directeur des ressources humaines d'Air France visiblement traumatisé

France 2

Au premier jour du procès de "la chemise arrachée" qui s'est ouvert ce mardi 27 septembre, l'homme agressé s'est montré mal à l'aise. 

Ce mardi 27 septembre s'est ouvert à Bobigny (Seine-Saint-Denis) le procès de l'affaire de "la chemise arrachée" d'Air France. Qu'est devenu le dirigeant en question ? "L'homme a essayé de tourner la page puisqu'il a quitté la direction des ressources humaines d'Air France pour rejoindre le groupe Bolloré", explique Dominique Verdeilhan, en direct du Palais de justice de Bobigny.

Des images diffusées dans le monde entier

Aussi, "on a compris tout au long de sa déposition qu'il avait du mal à la barre pour parler de cette agression vieille d'un an. Lui, comme son collègue, reconnaît que tout ça était très violent", ajoute le journaliste. L'ancien directeur des ressources humaines a même parlé de "lynchage" et il semble traumatisé aussi en raison des images diffusées dans le monde entier : elles ont été vues 1,7 milliard de fois sur internet.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne