Air France prépare un plan de départs volontaires, 441 postes seront supprimés

Le logo de l\'entreprise Air France (illustration).
Le logo de l'entreprise Air France (illustration). (ERIC PIERMONT / AFP)

D'après un document confidentiel, ce sont les personnels au sol, qui travaillent dans les aéroports de région, qui sont concernés par les suppressions de postes.

De plus en plus concurrencée, Air France prépare un plan de départs volontaires, selon les informations recueillies par franceinfo lundi 6 mai. La direction de compagnie aérienne va présenter ce plan lundi 13 mai en CSE (Comité social et économique) central.

441 postes de personnels au sol supprimés

Selon un document confidentiel que franceinfo a pu consulter, 441 postes seront supprimés au sol, dans les aéroports de région, dans ce que l'on appelle les escales Air France. Seuls les emplois au sol seront concernés par ce plan. La compagnie a besoin, plus que jamais, de personnel navigant (hôtesses, stewards et pilotes).

Les conditions de départs seront similaires aux sept plans précédents. La somme versée sera proportionnelle à l’ancienneté, avec des possibilités de reconversion.

Ce sont les escales en région qui seront majoritairement touchées. La Corse, ainsi que Bâle-Mulhouse, perdront la moitié de leurs effectifs. L'aéroport d'Orly sera également concerné.

Lourde concurrence du low-cost et de la SNCF

La compagnie aérienne est en difficulté, notamment à cause de la concurrence des lignes de TGV, et des compagnies low-cost qui relient deux villes sans passer par Paris. L’an dernier, Air France a enregistré un résultat d’exploitation négatif, sur le court courrier : -185 millions d’euros.

Ce plan de départs volontaires est le premier depuis que Ben Smith a pris la tête de l’entreprise en août 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne