Air France : les salariés de la compagnie jugés le 27 mai

FRANCE 2

Une foule de sympathisants étaient venus les soutenir devant le tribunal de Bobigny. Une équipe de France 2 était sur place.

Deux mois après l'affaire des chemises déchirées des dirigeants d'Air France, les cinq salariés poursuivis sont donc fixés sur le calendrier, ils seront jugés le 27 mai prochain. Des centaines de manifestants étaient venus les soutenir ce mercredi 2 décembre devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). 18 étaient convoqués, poursuivis pour violence et dégradation. Ils ont rejoint la salle d'audience les poings levés.

3 ans de prison et 45 000 euros d'amende

Les faits remontent au 5 octobre dernier. En plein comité d'entreprise, deux cadres de la compagnie fuient torse nu, chemise arrachée. Pour les sympathisants présents ce matin, les poursuites judiciaires sont incompréhensibles. "Là derrière, on va mettre leur vie professionnelle à la poubelle. Je ne suis pas sûre qu'une chemise déchirée mérite ça", confie l'un d'entre eux à France 2. Dans la foule, certains soutiens veulent faire de ce procès un bras de fer politique. "Il faut faire baisser la pression et tourner la page", a déclaré Jean-Luc Mélenchon. Les prévenus encourent jusqu'à trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne