Air France : les pilotes disent oui à une filiale low cost

France 3

Soulagement pour la direction d'Air France, les pilotes ont voté oui à la création d'une filiale à bas coût ce lundi 20 février. Elle est censée relancer la compagnie. Le syndicat majoritaire des pilotes était pourtant opposé au projet.

Sans leur feu vert le projet était annulé, mais les pilotes ont voté oui à plus de 58 % pour la création d'une nouvelle filiale d'Air France ce lundi 20 février. Le projet Boost a pour objectif de concurrencer les compagnies low cost sur les vols long et moyen-courriers. Air France espère ainsi gagner des parts de marché. Si les pilotes ont majoritairement voté pour, leur principal syndicat est quant à lui contre et demande des discussions supplémentaires avec la direction.

Les personnels navigants seraient perdants

"Les conditions de mise en oeuvre de cette filiale, il va falloir encore y travailler dessus parce que le projet de la direction montre un certain nombre de manques qu'il va falloir combler", explique Véronique Damon du SNPL Air France. Sur la nouvelle compagnie, les pilotes conserveront les statuts Air France, mais tous devront améliorer leur productivité de 1,5%. Les personnels navigants seraient eux perdants. Ils auraient un contrat au nom de la filiale et aux conditions du marché. Leurs salaires seraient donc très inférieurs à ceux d'Air France, à moins qu'ils ne trouvent un accord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne