Air France : le PDG Jean-Marc Janaillac annonce sa démission après le rejet de l'accord salarial par plus de 55% des salariés

Jean-Marc Janaillac, le 27 juillet 2016, à Paris.
Jean-Marc Janaillac, le 27 juillet 2016, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

Le PDG de la compagnie avait lié son sort au résultat de ce vote.

La crise a eu raison du PDG d'Air France. Jean-Marc Janaillac a annoncé sa démission, vendredi 4 mai, après le rejet par 55,44% des salariés d'un accord salarial proposé par la direction. Le patron d'Air France-KLM avait lié son sort à la tête de la compagnie au résultat de ce vote. Quelques minutes après l'annonce du résultat, le patron d'Air France-KLM a donné une conférence de presse. 

Au-delà des attentes salariales, ce vote est le résultat d'un malaise. En cohérence avec l'engagement que j'ai pris, j'assume les conséquences de ce vote et je remettrai dans les prochains jours ma démission.Jean-Marc Janaillaclors d'une conférence de presse

"J'espère désormais qu'Air France saura se donner les moyens de son rebond", a continué Jean-Marc Janaillac, alors que la compagnie est engluée dans la crise depuis plusieurs semaines. 80,33% des salariés ont pris part au référendum, proposée par la direction pour mettre fin à la grève.

Le gouvernement appelle "au sens des responsabilités de chacun"

Après l'annonce de cette démission, le gouvernement a appelé "au sens des responsabilités de chacun". "Le gouvernement prend acte du résultat de la consultation interne organisée par la direction d'Air France-KLM. Il salue le courage de Jean-Marc Janaillac et le travail de redressement qu'il a mené depuis deux ans au sein du groupe", indique un communiqué commun du ministre de l'Economie Bruno Le Maire et la ministre des Transports Elisabeth Borne.