Air France : le dialogue reprend dans un climat toujours tendu

France 2

Syndicats et direction ont repris leurs négociations ce jeudi 22 octobre. Les salariés en colère ont défilé devant l'Assemblée nationale.

Ce jeudi 22 octobre, la direction d'Air France a donné rendez-vous aux syndicats dans un hôtel particulier du 16ème arrondissement de Paris pour reprendre les négociations. La compagnie ne voulait pas rediscuter à Roissy, là où deux de ses cadres ont été violentés lors du dernier CCE le 5 octobre.

Pour la CGT, ce lieu huppé est une provocation. La direction a confirmé dans la matinée la suppression de 1 000 postes en 2016. Les discussions visent à préserver au mieux les 1 900 autres menacés.

"On ne comprend pas cet acharnement"

Dans l'après-midi, les personnels d'Air France ont manifesté devant l'Assemblée nationale pour dénoncer le plan de restructuration et soutenir les cinq employés poursuivis après les événements du 5 octobre.

Air France devrait réaliser des bénéfices cette année. Les salariés ne comprennent donc pas que des postes soient menacés. "On ne comprend pas cet acharnement, on aurait aimé être récompensé pour ce qu'on a fait pour la compagnie", confie à France 2 Aurélie Suberville, hôtesse de l'air. Direction et syndicats doivent se retrouver demain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne