Air France : le conflit dégénère, sept blessés

FRANCE 2

Le Comité central d'entreprise a brusquement dégénéré ce lundi 5 octobre. Des cadres et des directeurs ont été malmenés. Le point avec France 2.

L'image n'est pas banale, celle du responsable de l'activité long-courriers à Air-France, tentant de s'échapper, la chemise en lambeaux, sous les huées. Poursuivi par des manifestants, il est poussé vers le mur. Autour de lui, des dizaines de salariés hurlent "à poil". Beaucoup portent les couleurs des syndicats Force Ouvrière, Unsa, SUD et la CGT.

Le dirigeant parvient à s'extirper, mais quelques mètres derrière lui, c'est au tour du directeur des ressources humaines d'être violemment pris à partie. Retenu, bloqué puis bousculé, il tente de fuir avec l'aide de quelques agents de sécurité. Quelques instants plus tard, il escaladera un grillage pour se mettre à l'abri. 

2 900 postes supprimés

Cette tension extrême a commencé 15 minutes plus tôt, au siège d'Air France lorsque le Comité central d'entreprise (CCE) a débuté. À ce moment-là, des centaines de manifestants ont décidé d'envahir la salle. La direction d'Air France venait d'annoncer la suppression de 2 900 postes. Rapidement, les deux dirigeants se retrouvent coincés. Des objets volent tandis que certains appellent au calme. En vain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne