Air France : la compagnie accuse le TGV de lui faire perdre de l'argent

FRANCE 3

La direction d'Air France a confirmé la suppression de 465 postes. Elle pointe du doigt le développement du TGV et la concurrence des compagnies low-cost.

Après la suppression annoncée de 465 postes, Air France s'est justifié. "La direction met en avant les difficultés que rencontrent ses liaisons internes en pointant directement  la responsabilité du développement du TGV, explique la journaliste Charlotte Gillard depuisle siège d'Air France. Il faut dire qu'en cinq ans, quatre lignes de TGV ont vu le jour en France comme Paris-Rennes ou Paris-Bordeaux, et partout où ces trains ont mis la province à moins de deux heures de Paris, Air France affirme avoir perdu 90% de parts de marché."

Perte de 189 millions d'euros 

"C'est énorme, et c'est sans compter sur la concurrence des compagnies aériennes low-cost qui se développent sur ses vols internes. Désormais, leurs flottes sont plus importantes et l'écart risque encore de se creuser. Conséquence, rien que pour 2018, la compagnie aérienne affirme avoir perdu 189 millions d'euros rien que sur ses vols internes", conclut Charlotte Gillard. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne