Air France : ce qu'il s'est vraiment passé

FRANCE 2

Le récit des uns et des autres permet de se faire une idée plus précise de ce qu'il s'est passé lundi 5 octobre.

À 9h30, lundi 5 octobre, la foule des manifestants était encore calme devant le siège d'Air France. À l'intérieur, c'est le début du Comité central d'entreprise. Selon un des participants, certains syndicats ont tout fait pour échauffer les esprits.
 
Deuxième acte, les manifestants entrent dans le bâtiment. Le CCE est alors immédiatement interrompu. Selon un autre participant, les manifestants entrent dans la salle où une partie de la direction est encore présente. Certains leaders syndicats haranguent la foule, d'autres tentent de calmer le jeu. Par la suite, les violences démarrent. Lorsque les portes du bâtiment s'ouvrent, l'empoignade se poursuit à l'extérieur avec notamment des jets d'objets. Certains tentent de donner des coups au DRH alors que d'autres s'interposent.

Sept blessés en une heure

"Au moment où on sort de la foule et on l'emmène pour l'évacuer, on se rend compte qu'il y a des personnes qui ont perdu la raison et qui commencent à faire n'importe quoi", explique un militant CGT retrouvé par France 2, au propos du DRH malmené.
À l'intérieur pendant ce temps, la discussion reste vive. Bilan sept blessés en à peine une heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne