Violences sur les Champs-Elysées : "C'est une guerre contre la République", explique Xavier Bertrand

Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand était l\'invité de l\'émission \"Questions Politiques\", sur franceinfo et France Inter, dimanche 17 mars.
Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand était l'invité de l'émission "Questions Politiques", sur franceinfo et France Inter, dimanche 17 mars. (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, s'est dit "révolté"  par les violences commises lors de la manifestation des "gilets jaunes" samedi 16 mars.

Invité de "Questions Politiques" sur France Inter et franceinfo, dimanche 17 mars, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a estimé que les scènes de violence qui ont émaillé le rassemblement des "gilets jaunes" à Paris et les dégradations commises par de nombreux casseurs samedi étaient l'expression d'une "guerre contre la République""Vous ne pouvez pas continuer dans un pays comme le nôtre à avoir des gens qui veulent tout foutre par terre. Parce qu'il n'y a pas qu'en France, et ça ne s'arrêtera pas comme ça", a-t-il déclaré.

Le gouvernement ne doit pas avoir peur de faire usage de la force et de la force du droit. Il ne faut pas avoir peur d'appliquer tous les moyens de la loi.Xavier Bertrandà franceinfo et France Inter

Interrogé sur la réaction qui a été la sienne en découvrant les images de violences et les importantes dégradations commises contre des commerces, des banques et des restaurants sur les Champs-Elysées, Xavier Bertrand  s'est dit "complètement révolté", tout en se posant la question : "Pourquoi les forces de l'ordre ne sont pas intervenues ? Quelles consignes leur ont été données ?"

Vous êtes à nouveau en ligne