Violences lors des manifestations des "gilets jaunes" : Ingrid Levavasseur "ne tolère plus la façon dont ça se déroule" et ne manifestera plus

Ingrid Levavasseur lors d\'une manifestation des \"gilets jaunes\" le 17 février dernier. 
Ingrid Levavasseur lors d'une manifestation des "gilets jaunes" le 17 février dernier.  (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)

L'une des figures du mouvement a réagi sur franceinfo lundi soir après les violences du week-end. 

"Je ne tolère plus, au même titre que des millions de Français, la façon dont ça se déroule", a réagi lundi 18 mars sur franceinfo Ingrid Levavasseur, l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes", questionnée à propos des violences en marge du mouvement. Elle avait elle-même été bousculée et insultée lors d'une manifestation en février.

Ingrid Levavasseur, qui a annoncé plus tôt dans la journée dans un communiqué qu'elle n'ira plus manifester avec les "gilets jaunes", déplore une transformation de la mobilisation : "Au départ, il ne faut pas oublier que c'était des revendications on ne peut plus claires, basées sur le pouvoir d'achat, la souffrance, avec une injustice sociale qui était évidente", a-t-elle égrené. "Aujourd'hui on se rend compte qu'il y a une tension terrible lors des manifestations et il n'y a plus d'intérêt à assister à ce genre d'événements. Pour moi la violence n'amènera absolument rien du tout."

Celle qui avait un temps pris la tête d'une liste de "gilets jaunes" pour les élections européennes avant de se rétracter a pointé du doigt le comportement de certains manifestants : "Si on ne cautionne pas la violence, on s'en va et puis on n'assiste pas à la casse à laquelle on a pu assister", a-t-elle jugé.  

Vous êtes à nouveau en ligne