VIDEO. "Suicidez-vous", lancent des manifestants aux forces de l'ordre lors de la mobilisation des "gilets jaunes" à Paris

Des \"gilets jaunes\" manifestent sur la place de la République, à Paris, le 20 avril 2019.
Des "gilets jaunes" manifestent sur la place de la République, à Paris, le 20 avril 2019. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

La scène, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, a choqué les internautes.

Après plus de cinq mois de mobilisation, 9 000 "gilets jaunes" étaient de retour dans la rue à Paris samedi 20 avril pour une journée marquée par de nouvelles échauffourées. Dans les rues de la capitale, près de la place de la République, une scène a interpellé les passants. Un journaliste a filmé certains manifestants crier aux forces de l'ordre : "Suicidez-vous".

"Honte à ceux qui se sont livrés à une telle ignominie !"

Sur Twitter, la scène a choqué. Dans les réactions à la publication, certains internautes ont exprimé leur "honte" devant ces mots. "Soutien aux forces de l'ordre", a tenu à exprimer un utilisateur de Twitter. "Scandaleux" ou "haineux", ont ajouté deux autres internautes. "Honte à ceux qui se sont livrés à une telle ignominie !", a commenté le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Le maire de Nice Chistian Estrosi a lui aussi réagi : "[C'est] ignoble alors qu’on déplore 28 suicides de policiers nationaux depuis le 1er janvier."

"C'est le comble de l'ignominie" réagit David-Olivier Reverdy, secrétaire national adjoint du syndicat Alliance. "On doit le respect à nos morts et encore plus quand ces collègues suicidés ont dévoué leur vie à la sécurité des autres" dit-il à franceinfo. 

Nous attendons des réactions fortes de la part du ministère de l'Intérieur et nous sommes en train de nous renseigner pour entamer une action en justice David-Olivier Reverdy, secrétaire national adjoint du syndicat Allianceà franceinfo

"Face aux violences, vous êtes nombreux, sur les réseaux sociaux comme sur le terrain, à nous adresser votre soutien et votre confiance : merci", a répondu la police nationale sur Twitter.

Vous êtes à nouveau en ligne