VIDEO. "Je la trouve courageuse d'être venue jusqu'à nous" : la ministre des Outre-mer vient à la rencontre des "gilets jaunes" sur l'île de La Réunion

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Annick Girardin s'est rendue sur place, mercredi matin, au 12e jour de blocage de l'île.

Annick Girardin devait rester vingt minutes sur le barrage de Gillot, à La Réunion, au 12e jour de blocage par les "gilets jaunes", mercredi 28 novembre. Au final, la ministre des Outre-mer a prolongé sa rencontre avec les milliers de personnes présentes. Juchée sur une cagette, elle a pris la parole pour expliquer aux Réunionnais la raison de sa présence : "Je suis ici pour vous rencontrer. Je suis ici pour vous dire que j'ai entendu, que je lis vos messages. Je suis à vos côtés pour répondre aux questions de l’emploi, de la vie chère, car oui ici la vie est chère."

On est là pour entendre ce qu'elle a à dire, mais on est aussi là pour qu'elle nous entende, nous.

Marie, "gilet jaune"

à franceinfo

Annick Girardin a écouté les doléances des manifestants et a indiqué rester sur l'île "plusieurs jours". Le contraire aurait été mal pris et c'est assez courageux, estime Marie : "Je la trouve courageuse d'être venue jusqu'à nous, parce que ça n'est pas évident." Pour cette membre des "gilets jaunes", la ministre des outre-mer "était très attendue. Après, tout ne va pas être réglé aujourd'hui".

Pour autant, la ministre n'a fait, pour le moment, aucune annonce, ce que dénonce un "gilet jaune" : "On n'a rien du tout pour l'instant, c'est comme le président : c'est du bla-bla. Les politiques racontent toujours des bobards. Ils ne vont rien faire après."

Vous êtes à nouveau en ligne