VIDEO. "Il ne faut pas refuser ces échanges" : Jean-Michel Aphatie réagit à sa discussion musclée avec un "gilet jaune"

Capture d\'écran de la vidéo où Jean-Michel Aphatie est interpellé par un \"gilet jaune\", le 7 janvier 2019, à Paris.
Capture d'écran de la vidéo où Jean-Michel Aphatie est interpellé par un "gilet jaune", le 7 janvier 2019, à Paris. (ISADORA DUNCAN / YOUTUBE)

Une vidéo dans laquelle l'éditorialiste d'Europe 1 est interpellé par un "gilet jaune" a été mise en ligne sur YouTube. Contacté par franceinfo, Jean-Michel Aphatie raconte cet échange.

"Monsieur Aphatie, j'aurais aimé savoir ce que vous pensiez du traitement de l'information par Europe 1." Dans une vidéo mise en ligne lundi 7 janvier sur Youtube et intitulée "Aphatie journaliste millionnaire anti 'gilet jaune'", Jean-Michel Aphatie est interpellé de manière vive par un homme se présentant comme un "journaliste 'gilet jaune'". "Si vous ne savez pas ce que l'intolérance veut dire, si vous voulez observer une forme de violence inadmissible, regardez cette vidéo qui ne sert pas la cause des 'gilets jaunes'", a dénoncé l'éditorialiste sur Twitter jeudi. 

La scène a été tournée lundi à la sortie d'un plateau télé, explique Jean-Michel Aphatie à franceinfo. "On le voit sur la vidéo, quelqu'un arrive dans mon dos et le dialogue commence. Je me rends compte qu'il filme, j'en accepte l'idée. C'était un homme de 35-40 ans, assez grand, un peu nerveux mais pas menaçant physiquement même s'il était très hostile sur le fond", raconte le journaliste. Jean-Michel Aphatie dit ne pas avoir été surpris par cette interpellation. "Ce n'est pas la première fois. D'autres gens peuvent m'interpeller ou me faire des remarques. Mais c'est la première fois que c'était filmé", poursuit-il.

La conversation dure 6 minutes, au cours desquelles le journaliste se voit reprocher son supposé appartement dans le 16e arrondissement et ses supposés revenus de millionnaire – deux affirmations que Jean-Michel Aphatie dément face à son interlocuteur. La discussion se poursuit jusqu'à ce que le "journaliste 'gilet jaune'" l'interroge sur la quenelle, le geste popularisé par Dieudonné et considéré par certains comme étant antisémite. Un moment "assez amusant", selon Jean-Michel Aphatie : "Je ne voyais pas bien ce qu'elle venait faire là." Il dit ne pas regretter d'être resté discuter avec ce "gilet jaune" : "Je pense que les journalistes ont des arguments à faire valoir, on fait notre travail avec honnêteté, insiste-t-il. Je pense qu'il ne faut pas refuser ces échanges, il faut continuer d'expliquer notre travail."

Vous êtes à nouveau en ligne