VIDEO. "Gilets jaunes" : "Quand on me parle de désir de meurtre, j'essaye de tempérer", assure François Ruffin

RADIO FRANCE

Le député La France insoumise, invité jeudi de franceinfo, estime que le chef de l'État est responsable d'une "rage", issue d'une "politique injuste". 

"Il n'y a pas de violence justifiée, mais il y a une rage qui traverse le pays", a déclaré jeudi 6 décembre sur franceinfo le député de La France insoumise (LFI), François Ruffin, à propos de la colère des "gilets jaunes". "Je vais sur les ronds-points. Quand on me parle de violence, de désir de meurtre, je dis que ce n'est pas comme cela que cela va se résoudre", a poursuivi l'élu de la Somme.

Une "haine" soulignée

"J'essaye de tempérer, de modérer. Mais Emmanuel Macron est le président d'un pays qu'il ne connaît pas et qu'il ne maîtrise pas. S'il ne tient pas compte de cette réalité-là, cette haine qui est en germe devient une moisson", a-t-il averti.

Interrogé sur les craintes du gouvernement de nouvelles violences samedi à Paris, l'élu de la Somme a refusé d'appeler les "gilets jaunes" à rester chez eux. "Je n'ai aucun poids pour les appeler à quoi que ce soit", a-t-il réagi. 

Selon l'élu, les sondages mais aussi la durée du mouvement des "gilets jaunes", lancé depuis trois semaines, prouvent "qu'il y a une volonté du peuple". "Tous les gens sentent que depuis un an Emmanuel Macron mène une politique injuste, a-t-il expliqué, il y a un décrochage massif avec les classes populaires." "Pour moi, le président doit changer ou on doit changer de président", a-t-il martelé.

Vous êtes à nouveau en ligne