VIDEO. "Gilets jaunes" : Christophe Castaner "regrette" qu'un manifestant ait eu la main arrachée par une grenade à Paris

franceinfo

Une enquête judiciaire a été ouverte, a annoncé le ministre de l'Intérieur.

Interrogé sur l'état de santé du manifestant dont la main a été arrachée lors de la manifestation des "gilets jaunes" samedi à Paris, Christophe Castaner a déclaré savoir que "l'opération a été longue ce matin, parce que c'est un travail très méticuleux." Le ministre de l'Intérieur a dit regretter cette blessure dimanche 10 février dans l'émission "Questions politiques" sur franceinfo et France Inter, avec Le Monde.

"C'était une blessure grave qu'évidemment je regrette. Je pense d'abord à lui et j'ai demandé un certain nombre d'éléments. On a déclenché immédiatement une enquête judiciaire pour comprendre ce qui s'est passé", a annoncé le ministre.

>> Violences policières : Christophe Castaner souhaite que les 133 enquêtes "aillent vite" pour montrer si les "reproches sont fondés"

Christophe Castaner a retracé les événements : "Il y a eu une attaque contre le fronton de l'Assemblée nationale, des gens qui manifestement voulaient rentrer dans l'Assemblée nationale. Les gendarmes se sont déplacés pour protéger les grilles et se sont retrouvés, à un moment, encerclés face à une foule très hostile et ils ont voulu se désencercler, a-t-il détaillé. Un manifestant, manifestement sur les vidéos que l'on voit sur les réseaux sociaux, a voulu prendre dans la main cette grenade et elle a explosé."

Vous êtes à nouveau en ligne