VIDEO. Climat : pour dénoncer l'inaction du gouvernement, ils décrochent le portrait de Macron dans les mairies

COMPLÉMENT D’ENQUÊTE / FRANCE 2

A Paris, Metz ou Poitiers, "Complément d’enquête" donne la parole jeudi 16 mai à des Français révoltés par l'inaction du gouvernement face à l'urgence climatique. Dans cet extrait, les journalistes ont suivi un collectif qui a décidé de passer à l'action. Non violente, mais symbolique.

Ils se sont tous rencontrés dans une association, et préparent leur action depuis plusieurs semaines. Leurs "cibles" ont déjà été visitées lors de missions de reconnaissance. Ce sont des petites mairies de campagne autour de Poitiers. Les militants en ont prévu trois pour cette matinée-là.

Leur stratégie : entrer discrètement, comme de simples citoyens. Avant de pénétrer dans la salle des mariages, enfiler un gilet jaune avec le logo de leur association, ANV COP21 (ANV pour "Action non violente")... et décrocher le portrait présidentiel.

Portrait "réquisitionné" jusqu'à ce que la France respecte ses objectifs de la COP21

Le portrait est remplacé par une affiche "Urgence sociale et climatique : où est Macron ?" Chacun connaît son rôle. Tout a été prévu, même l'alerte à la presse locale. Tout en emballant soigneusement le portrait officiel, Marie, retraitée, se charge de la communication : "On le réquisitionne le temps que des mesures décisives pour le climat soient prises. Donc ce n'est absolument pas une action contre cette mairie..."

"On n'est pas près de le revoir, alors !" 

C'est alors qu'arrive le conseiller municipal adjoint chargé de l'environnement. Quand il voit passer le portrait d'Emmanuel Macron, porté par un militant, il n'en croit pas ses yeux. "Ce n'est pas un vol, précise Marie, c'est une réquisition." "Mais vous allez le remettre ?" s'inquiète l'élu. La réponse – "Quand la France arrêtera de décrocher de ses objectifs de la COP21" – n'est pas faite pour le rassurer...

Extrait de "Des Verts 'vénères'", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 16 mai 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne