VIDEO. "Cessez cette propagande !" : tensions au Parlement européen au lendemain de l'attentat de Strasbourg

BRUT

Le député italien Angelo Ciocca a brandi un gilet jaune en pleine séance du Parlement européen provoquant la colère du président du Parlement Antonio Tajani.

Strasbourg sous tension. Au lendemain des attentats qui ont frappé la ville, le député souverainiste italien Angelo Ciocca a brandi un gilet jaune au Parlement européen en signe de protestation contre la politique menée en France et en Europe. "On ne peut plus tolérer que les erreurs faites par la France et souvent celles faites par l'Europe finiront par engendrer des actions extrémistes islamiques qui très souvent et très injustement ôtent la vie de nos concitoyens", s'est-il exprimé. "Je rejoins la protestation et je vous demande de vous réveiller."

"Honte à vous !"

Un geste qui a suscité la colère du président du Parlement Antonio Tajani qui n'a pas tardé à perdre patience : "Je vous en prie ce n'est pas le jour aujourd'hui de faire de la propagande", a-t-il lâché sous une majorité d'applaudissements. "Il y a eu des victimes et il faut les respecter. Cessez cette propagande !" Un dialogue qui a également fait sortir de ses gonds le député socialiste français Édouard Martin : "Tels des charognards, vous vous jetez sur les dépouilles des victimes même pas refroidies pour en faire un acte politique ! Honte à vous !" En octobre, Angelo Ciocca avait déjà fait parler de lui en écrasant avec sa chaussure les notes de Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques et financières, qui avait annoncé le rejet du projet de budget italien pour l’année 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne