Var : une vingtaine de "gilets jaunes" de retour devant le fort de Brégançon

Les egndarmes empêchent l\'accès à la route vers le fort de Brégançon, le 28 décembre 2018.
Les egndarmes empêchent l'accès à la route vers le fort de Brégançon, le 28 décembre 2018. (OLIVIER MARTOCQ / RADIOFRANCE)

Comme jeudi, ils sont empêchés par les gendarmes d'accéder à la résidence d'été des présidents de la République.

Une vingtaine de "gilets jaunes" ont manifesté à nouveau vendredi 28 décembre devant le fort de Brégançon dans le Var, la résidence d'été des présidents de la République française, rapporte le journaliste de franceinfo sur place. Jeudi déjà, une quarantaine de "gilets jaunes" avaient tenté d'investir le fort.

Les manifestants sont encadrés par de nombreux gendarmes et ne peuvent accéder qu'à la plage publique en contrebas du fort, raconte le journaliste de Radio France. La route est fermée par les autorités, trois kilomètres avant le fort, où le drapeau est hissé.

Des \"gilets jaunes\" bloqués d\'accès par la route au fort de Brégançon par les gendarmes.
Des "gilets jaunes" bloqués d'accès par la route au fort de Brégançon par les gendarmes. (OLIVIER MARTOCQ / RADIOFRANCE)

Par ailleurs, des gendarmes patrouillent également en mer, dans un zodiac, autour du fort.

La résidence présidentielle du Fort de Brégançon dans le Var, le 28 décembre 2018.
La résidence présidentielle du Fort de Brégançon dans le Var, le 28 décembre 2018. (OLIVIER MARTOCQ / RADIOFRANCE)

Vous êtes à nouveau en ligne